Actualités, conseils et témoignages pour entrepreneurs

L'actu des PME

Une sélection hebdomadaire de l’actualité presse et web du monde de l’entreprise.

Semaine du 24 février : « mais on m’avait dit que… »

Pourquoi il ne faut pas crier victoire lorsqu’une banque vous « donne son accord de principe » ? Pourquoi il ne faut pas négliger la sécurisation de ses données informatiques ? Mais aussi le point sur le licenciement sans « avertissements », et le nouveau compte personnel de formation.

Un entrepreneur averti en vaut deux…

 

Les petites stratégies des banques…

Un article fort utile aux dirigeants de TPE qui veulent faire une demande de prêt. Jean-Philippe Deltour et Stéphane Kirsch, spécialisés en finances/comptabilité reviennent sur certaines tendances des banques pour Business Les Echos.fr. Au-delà de la préparation du dossier qui doit être « conforme » aux exigences demandées par les banquiers, il faut relativiser la promesse d’un accord de principe :

 

 

"Très souvent, les banquiers de terrain formulent des « accords de principe » fort rassurants pour les entrepreneurs, ce qui les démotive pour faire jouer la concurrence…"

 

Les deux experts nuancent ces refus en indiquant que les dirigeants de TPE, sont quant à eux mal préparés à ces démarches et ne présentent pas toujours des business plan « lisibles et cohérents. »

En conclusion, n’hésitez pas à aller voir la concurrence ! Un accord de principe n’est pas un accord. Faîtes-vous aider pour préparer au mieux vos dossiers de demande de prêt, vous gagnerez du temps.

 

TPE-PME, la cybercriminalité peut aussi vous toucher !

Selon un article d’Artjuice.net, les TPE-PME seraient même des cibles de choix. Les dirigeants d’entreprise doivent passer par cette prise de conscience et considérer la protection de leurs données comme primordiale. On arrête donc de "laisser son système informatique à l’abandon en laissant quelques employés agir à leur guise." Un problème qui n’est en tous cas pas pris à la légère puisque le ministre de l’Intérieur "a demandé la mise en place d’un indicateur pour tester le taux de la cybercriminalité” et a créé des guides de sensibilisation à "l’hygiène internet”.

 

Le compte personnel de formation, que doivent savoir les employeurs ?

Le 27 février le projet de loi sur la formation a été adopté par le Sénat. Il entrera en vigueur le 1er janvier 2015. Le DIF sera remplacé par le CPF. Le Compte Personnel de Formation suivra une personne tout au long de sa carrière, même en période de chômage comme l’expliquent Valérie Grasset-Morel et Dominique Perez pour L’Entreprise.com.

Ce que doivent savoir les employeurs :

 

"- Pour les formations sur le temps de travail, un accord de l'entreprise sera nécessaire. (La rémunération du salarié sera maintenue.),

 

- Lorsque la formation sera suivie tout ou partie pendant le temps de travail, le salarié doit demander l'accord préalable de l'employeur sur le contenu et le calendrier de la formation. L'entreprise sera tenue de lui faire connaître sa réponse dans un délai qui sera mentionné par décret. L'absence de réponse vaudra acceptation,

 

- Les frais pédagogiques et frais annexes (transport, hébergement...) sont pris en charge par l'employeur lorsque l'entreprise a conclu un accord d'entreprise sur le compte personnel de formation,

 

- La demande devra être formulée au moins 60 jours avant le début de la formation si elle dure moins de 6 mois et au moins 120 jours si la durée de la formation est supérieure à 6 mois. L'absence de réponse de l'employeur à compter de la demande vaut acceptation."

 

 

Licencier un employé qui n’a jamais reçu d’avertissements, c’est possible ?

Un point sur ce que le Code du travail permet en matière de licenciement. Il est possible de licencier un salarié pour faute sans avoir donné d’avertissement au préalable. Il est tout de même important de consulter ce qui est indiqué sur votre règlement intérieur et votre convention collective avant d’agir. 

 

  

Ecrit par mathilde le vendredi 28 Fév 2014

comments powered by Disqus

Le mot de l'auteur

"J'ai 34 ans et,  je dirige un cabinet de conseil destiné aux entrepreneurs et aux dirigeants de PME : RBMG Consulting."     Lire la suite…

RBMG l'agence conseil des PME

RBMG est un cabinet de conseil pour les PME et TPE dont la première agence a ouvert ses portes à Toulouse en 2007.    Lire la suite…

Voir RBMG

Nos archives

On vous recommande

Pour ne pas perdre de vue l'essentiel
http://www.voila-le-travail.fr

Pour le côté percutant
http://www.salauddepatron.fr

Pour la beauté de ses études
http://lemondedesetudes.fr

Pour la touche artistique
http://ugobagnarosa.fr