Actualités, conseils et témoignages pour entrepreneurs

L'interview du chef d'entreprise

Retour d’expérience et conseils avisés de celles et ceux qui se sont lancés dans l’aventure de l’entreprenariat !

Aymerick Jeuffroy : dénicher des nouveautés pour créer la tendance.

Rendez-vous avec Aymerick Jeuffroy, directeur du Comptoir des tendances, créé en 2009 à Toulouse. Jeune chef d’entreprise dont l’un des maîtres-mots est « création » et qui voit dans l’entreprenariat le moyen d’un accomplissement personnel et la possibilité d’une aventure collective.

 

Quel a été ton parcours jusqu’ici ? 

J’ai grandi entre la région parisienne et l’Aveyron et fait mes études à Toulouse où j’ai suivi un DUT à l’Université Paul Sabatier en Techniques de communication. Par la suite, j’ai voulu faire une école de commerce mais le coût trop élevé m’en a dissuadé. Je suis finalement parti en Australie où j’ai exercé divers jobs et ce faisant, appris l’anglais. J’ai finalement rencontré une personne qui m’a proposé de faire du porte-à-porte pour vendre des objets d’art. Je suis peu à peu monté en compétences dans ce business, pour me retrouver à diriger une équipe de commerciaux. À Sydney, j’ai trouvé un produit qui a retenu mon attention : le gloss lumineux. À mon retour en France, quelques mois se sont écoulés avant que je ne lance ma première boîte : Unlimited dédiée à la commercialisation de ce gloss. Avec du recul, créer mon entreprise autour de la vente d’un seul produit, était la preuve flagrante de mon inexpérience mais aussi le gage de ma réussite ! 

J’ai d’abord commercialisé le gloss lumineux auprès des professionnels de la beauté mais c’est mon travail auprès des réseaux de grossistes qui s’est avéré payant pour le développement de l’entreprise. Peu à peu, mon discours auprès des B to B s’est affiné. C’est en disant à mes prospects qu’ils devaient profiter du passage en caisse de leur clientèle pour faire des ventes additionnelles qu’est né le concept du Comptoir des tendances. Nous vendons aujourd’hui des présentoirs de produits originaux et novateurs à disposer en caisse. 

Comment est née l’envie de monter ta boîte ?

Le Comptoir des tendances exprime bien mon goût pour la nouveauté, et les objets tendances. Mais cette envie de créer mon entreprise est là depuis toujours. Une éducation assez stricte qui a privilégié le fait de savoir se débrouiller par soi-même a fait de moi une personne indépendante. Le goût du commerce était quand-même en moi depuis longtemps ! Au collège, j’achetais des fringues pour les revendre à mes amis, avec une marge ! Ce qui me plaît le plus en me levant le matin et la raison pour laquelle j’ai voulu monter ma boîte, réside dans la notion de création. Créer de la valeur ajoutée, faire vivre des gens, avoir des idées et les développer. Ce mot de « créer » est très important. C’est aussi un moyen de s’accomplir soi-même.

De quoi s’occupe t-on au sein de ton entreprise ?

Lorsque j’ai monté cette société il faut savoir que j’ai aussi créé un marché. Pour résumer au sein de mon entreprise on s’occupe de la distribution de produits novateurs et tendances pour les marchés de la beauté, de la santé et du bien-être, destinés au B to B.

Quelles ont été les étapes déterminantes dans la création de ton entreprise ?

Dans le domaine de l’innovation plus qu’ailleurs, il est très important de s’identifier. Ce qui a été déterminant et qui a permis cette identification a été de construire tout un argumentaire à présenter aux clients, la réalisation d’un catalogue de produits cohérent mais aussi de trouver un réseau de distribution solide et fiable. D’autres choses aussi, comme le recrutement de ma première employée et nouer une relation de confiance avec mon banquier. Ce dernier point est primordial surtout pour une PME. Les banques ne s’adaptent pas toujours et sont trop rigides avec ce type de structure. Les PME ont besoin de plus de réactivité. En ce sens, le  dialogue avec son banquier est très important.

Quel est ton rôle aujourd’hui dans cette entreprise ? Ton quotidien ?

Je suis là pour établir une stratégie globale, établir et suivre les missions de mes collaborateurs, planifier des actions à venir et apporter mon dynamisme.

Ce qui est bien différent de ton rôle premier de commercial ?

Détrompe toi, je suis le premier commercial de ma boîte. Je suis un commercial devant les banquiers quand il faut vendre un projet, commercial devant mes équipes quand il faut redonner de l’impulsion, du dynamisme ; commercial en entretien d’embauche aussi car le candidat se vend mais il s’agit aussi de vendre son entreprise et de donner envie d’y travailler !

As-tu des projets pour ton entreprise ?

Oui, je souhaiterai optimiser mes circuits de distribution, embaucher des commerciaux exclusifs, développer mon catalogue et créer une entreprise de distribution proche des TPE et PME  mais ça, c’est en cours d’élaboration…

Comment te vois-tu professionnellement dans dix ans ?

Outre un certain chiffre d’affaires atteint, mon objectif principal est de développer une entreprise avec des collaborateurs qui adhèrent au projet. Je souhaiterai être un modèle, un grand chef d’entreprise qui a réussi à créer une émulation autour de lui et de ses idées : un peu à la manière d’un Steve Jobs.

Des choses que tu ne referais pas ?

Remonter cette boîte !

Des choses que tu referais absolument ?

Monter cette boîte ! Je dirai surtout qu’il faut vivre à 125% son business et faire preuve de conviction.

 

Le conseil de lecture : 

Le secret de Rhonda Byrne. Éd. Un monde différent.

 

En savoir plus :

Vous pouvez retrouver Le Comptoir des tendances sur le :

lecomptoirdestendances.com

ou sur la page facebook : https://www.facebook.com/pages/Le-comptoir-des-tendances/526475100705586?ref=ts&fref=ts

Ecrit par Mathilde le dimanche 01 Nov 2015

comments powered by Disqus

Le mot de l'auteur

"J'ai 34 ans et,  je dirige un cabinet de conseil destiné aux entrepreneurs et aux dirigeants de PME : RBMG Consulting."     Lire la suite…

RBMG l'agence conseil des PME

RBMG est un cabinet de conseil pour les PME et TPE dont la première agence a ouvert ses portes à Toulouse en 2007.    Lire la suite…

Voir RBMG

Nos archives

On vous recommande

Pour ne pas perdre de vue l'essentiel
http://www.voila-le-travail.fr

Pour le côté percutant
http://www.salauddepatron.fr

Pour la beauté de ses études
http://lemondedesetudes.fr

Pour la touche artistique
http://ugobagnarosa.fr